Nos enfants seront-ils riches?

L’influence des parents sur les enfants

Nos enfants seront-ils riches? Telle est la question…

Dans un article précédent, je tentais de vous expliquer ce qu’était l’indépendance financière. Dans son ouvrage Père riche Père pauvre, Robert Kiyosaki nous raconte comment il est parvenu à devenir libre financièrement, et notamment grâce à une solide éducation financière…

En 2003, lorsque j’ai obtenu mon diplôme d’ingénieur, mes parents avaient atteint leur objectif: leur enfant fut embauché par une grande entreprise française avec des avantages sociaux intéressants et une belle et longue carrière devant lui.

Robert Kiyosaki

Robert Kiyosaki

Pour que j’atteigne cet objectif, mes parents m’ont martelé durant toute mon enfance que si je voulais ne manquer de rien dans mon avenir, il fallait que j’aie de bonne notes à l’école pour pouvoir obtenir un bon diplôme qui me permettrait d’avoir un emploi sûr et bien rémunéré.

Un discours parental vieux et dépassé

Ce discours parental, vous devez sûrement tous le connaître par cœur car la majorité des parents le prodigue à leurs enfants.

Malheureusement, ce discours n’est plus suffisant aujourd’hui pour assurer la réussite de nos enfants et notre propre réussite.

En fait, si mes parents m’ont martelé ce discours, c’est parce qu’eux même ont subi un discours identique de la part de leurs parents et quel en a été le résultat?

Et bien, mes parents ont travaillé dur toute leur vie et se sont retrouvés à la retraite avec une pension très faible et tout juste de quoi vivre. Ils ont pourtant tous deux travaillé chacun dans une grande entreprise et pourtant, ils se retrouvent aujourd’hui dans une situation beaucoup moins « rose » que ce qu’on leur avait promis!

En travaillant durement pendant 40 ans, ils se retrouvent à la retraite aujourd’hui en étant obligé de faire attention à leur budget chaque mois et en étant à la merci d’une éventuelle loi gouvernementale visant à réduire toujours plus leur pension de retraite dans l’avenir.

Nos enfants seront-ils riches?

Le plus mauvais conseil que l’on puisse donner à ses enfants… selon Robert Kiyosaki

Ce processus se répercute de génération en génération, et c’est ce que nomme Robert Kiyosaki, « la foire d’empoigne ». On pourrait aussi appeler cela l’engrenage et l’on sait tous que lorsque l’on est pris dans un engrenage il est difficile de s’en « dépêtrer ».

Ce que la majorité des enfants deviennent

Si vous examinez en détail la vie d’une personne avec une instruction moyenne et qui travaille dur toute une vie, vous vous rendrez compte que son parcours est similaire à celui de beaucoup d’autres personnes. L’enfant naît et va ensuite à l’école. Comme ses parents le souhaitent, l’enfant obtient de bonnes notes et finit par décrocher un diplôme. Il recherche ensuite un emploi sûr et stable. Le jeune trouve cet emploi et commence à gagner de l’argent.

Ce jeune, sortant tout juste de l’adolescence et qui gagne son propre salaire depuis peu de temps, commence à sortir et à dépenser son argent superficiellement: cinéma, boites de nuit, bars, week-ends à l’étranger. Sans éducation financière, ce jeune finit par contracter des crédits à la consommation et continue à dépenser son argent comme si de rien n’était.

Il finit par rencontrer sa moitié et par se marier rapidement avant d’arriver à la trentaine. Avec 2 revenus dans le foyer, le jeune couple se sent couronné de succès avec un avenir qui s’annonce brillant. Le couple de jeunes gens décide d’acheter une maison, une voiture, de partir en vacances et enfin d’avoir des enfants.

Lorsque leur premier enfant arrive, les dépenses deviennent plus importantes et l’heureux couple décide de travailler plus dur pour gagner encore mieux leur vie et subvenir aux besoin de leur famille.

L’arrivée de leur second enfant arrive en même temps que la promotion qu’ils obtiennent et décident donc de se dévouer encore d’avantage à leur carrière pour devenir des employés modèles. Leurs revenus augmentent et leurs impôts avec! Leurs enfants atteignent l’âge de 5 ou 6 ans et il devient urgent pour eux de mettre de l’argent de côté pour leurs études et pour leur propre retraite.

L’heureux couple est alors pris dans ce que Robert Kiyosaki appelle « la foire d’empoigne » ou encore l’engrenage pour le reste de leur vie active.

Nos enfants seront-ils riches?

La foire d’empoigne selon Robert Kiyosaki

Et le couple finit par conseiller à ses enfants d’étudier sérieusement à l’école, d’avoir des bonnes notes et de chercher un emploi stable.

Voilà comment la majorité des gens restent englués dans la foire d’empoigne…

Le rôle de l’école dans l’éducation de nos enfants

« L’école prépare-t-elle les enfants à faire face aux réalités de notre monde? »

C’est avec cette question que Robert Kiyosaki commence l’introduction de son best seller Père riche Père pauvre…

Selon lui, nos enfants passent des années dans un système scolaire dépassé, à étudier des matières qui ne leur serviront jamais et à tenter de se préparer à un monde qui n’est plus le même.

L’école ne dispense aucune éducation financière à nos enfants. Le monde qui attend nos enfants est un monde d’avantage axé sur les dépenses que sur l’épargne.

« Il est déraisonnable de présumer que l’enseignement dispensé par notre système scolaire préparera vos enfants à faire face à ce monde quand ils seront diplômés »

Chacun de nos enfants nécessite d’être bien éduqué, et doit connaître les règles et différentes sortes de règles.

« Il y a les règles de l’argent auxquelles les riches se conforment et il y a celles que 95% de la population observe. Et 95% des gens apprennent ces règles à la maison et à l’école. C’est pourquoi il est risqué de nos jours de dire simplement à un enfant: Étudie avec ferveur puis cherche-toi un emploi ».

« Ils ne seront pas prêts tant qu’ils ne connaîtront pas l’«abc» du domaine financier et les rudiments de l’argent.

Notre système scolaire actuel donne des règles à nos enfants trop vétustes qui ne sont plus adaptées au monde d’aujourd’hui.

Alors, nos enfants seront-ils riches ou comment éduquer nos enfants pour qu’ils deviennent riches?

Alors, nos enfants seront-ils riches? Ou resteront-ils englués dans la foire d’empoigne?

Pour que nos enfants deviennent riches, il faut donc commencer par les éduquer financièrement. Ils doivent acquérir une solide culture financière et exceller dans les domaines de la comptabilité et de l’investissement.

« Une bonne idée serait de dire à nos enfants de s’efforcer d’être de bons employés tout en faisant leur possible afin de posséder un jour leur propre entreprise d’investissement ».

Une chose est sûre: si nous continuons de donner à nos enfants les mêmes conseils que nos parents nous ont donné, les enfants travailleront toute leur vie et resteront englués dans la foire d’empoigne…

« Qui sait ce que l’avenir nous réserve? Mais quoi qu’il advienne, nous avons 2 choix fondamentaux: ne pas prendre de risques ou se montrer avisés en vous instruisant, en vous formant et en éveillant votre propre génie financier et celui de vos enfants. »

Il est grand temps d’adapter l’éducation de nos enfants au monde d’aujourd’hui et pour avoir une idée de cette nouvelle éducation à leur donner, les parents devraient se former eux même en commençant par lire ce best seller.

Nos enfants seront-ils riches?

Le best seller: Père riche Père pauvre

Si vous aussi vous souhaitez donner une éducation différente à vos enfants ou que vous voulez apprendre à vous éduquer financièrement, dites moi dans les commentaires si vous avez lu ce livre et ce qu’il vous a apporté.

Bonne lecture à tous!

Comments(2)
  1. baudin 6 octobre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

21 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Partagez

DEVENEZ UN INVESTISSEUR IMMOBILIER ET RECEVEZ GRATUITEMENT...

"Comment j'ai généré plus de 1000 € par mois grâce à l'immobilier"

  • Comment réussir votre premier investissement immobilier
  • Quelles sont les 3 manières d’investir dans l’immobilier
  • Comment j’ai acquis 4 appartements en moins de 5 ans
  • Comment optimiser votre fiscalité en fonction du type d’investissement locatif choisi